pelouse1

Dernier week-end à rallonge du mois de Mai oblige, nous voici prêt à quitter la folie et la grisaille de la ville pour cinq jours à la campagne.

Notre destination ??

Le Berry, au milieu de nulle part et surtout au calme, pas de téléphone, de portable, ni de voisin, juste le bruit du vent et des petits zozios.

Au programme ??

Comme il fera beau (ça ne peut pas en être autrement !!), ce sera ballade en vélo en famille, barbecues, bouquins et les ouvrages à terminer (comme ma broderie) ou à entamer (le porte-clés grigri)...
Bref, fini la cuisine et à moi les loisirs de filles !!

Et comme le chante si bien Kent :

C'est le week-end.
Finie la semaine.
Allons z'à la campagne.
Pour nous refaire
Une santé,
Rien d' tel que la campagne.
J' prends la glacière,
Le pack de bières
Et un bon pain de campagne,
Les pataugas,
Les chapeaux d' paille
Et battons la campagne.

Allons z'à la campagne
Et oublions Paris.
Cherchons à la campagne
Le vrai sens de la vie.

On a trouvé
Un joli pré,
Près de la nationale,
Juste à côté
Des voies ferrées,
Mais loin de la centrale.
Dans un p'tit bois,
Après manger,
On part faire une balade
Et quand bien même
On est à pied,
J' te fais le coup d'la panne.

Allons z'à la campagne
Et oublions Paris.
Cherchons à la campagne
Le vrai sens de la vie.

Dans quelques temps,
Dès qu'on pourra,
Quand notre plan-épargne
Sera fini,
On se paiera
Une maison d' campagne.

Oh, je sais :
T'as peur de t'ennuyer
Toute seule à la campagne.
Sans tes copines,
Ça s'rait le bagne ?
Bon, ben... tant pis pour la campagne
Mais

Allons z'à la campagne
Et oublions Paris.
Cherchons à la campagne
Le vrai sens de la vie.

C'est le week-end.
Finie la semaine.
Allons z'à la campagne.